Chambray Touraine Handball

Actualités > Article >     CTHB : Le pôle amateur est en ordre de marche
Resizer_16032345136100
21 Octobre 2020

    CTHB : Le pôle amateur est en ordre de marche

   La période est difficile, les mises en œuvre sont toujours susceptibles d’être revues et corrigées suivant l’évolution des cas de contamination dus au Covid-19 mais le Chambray Touraine Handball poursuit résolument sa marche en avant. Christian de las Heras, vice-président du CTHB et responsable du pôle amateur, fait le point sur le début de saison 2020-2021. 

Un club ne peut pas fonctionner correctement sans les bénévoles, où en est le CTHB dans ce domaine ? 

Tous les bénévoles sont restés fidèles au poste. Même si c’est compliqué par instants en fonction des différentes consignes gouvernementales, tout le monde répond présent. Le CTHB reste solide. 

Y a-t-il du changement dans le nombre d’équipes présentes dans les différents championnats ? 

Nous avons toujours 15 équipes au sein du pôle amateur. Les conditions actuelles ont engendré une baisse des effectifs pour le baby-hand et l’école de hand, donc pour les très jeunes, mais nous avons une moyenne de 20 joueurs ou joueuses dans chacune des autres catégories. 

Quelles sont les 13 équipes engagées en championnat ? 

La nouveauté est apportée par l’organisation d’un championnat pour les moins de 11 ans. Nous présentons une équipe filles et une équipe garçons dans cette nouvelle catégorie et c’est la même chose pour les moins de 13 ans. Ensuite, nous avons les moins de 15 filles, les moins de 17 filles engagées dans le championat national, les moins de 18 filles et garçons, deux équipes séniors garçons, une équipe en Prénationale féminine, une équipe en Nationale 1 et la treizième et dernière en loisirs. En terme d’effectifs de licenciés, nous restons stables. 

En dehors de l’équipe professionnelle en LBE, du groupe qui dispute le championnat de Nationale 1 et des moins de 17 filles engagées en National, combien d’équipes participent aux championnats régionaux ? 

Six équipes : les moins de 13 filles et garçons, les moins de 15 et 18 filles, la Prénationale féminine et les séniors masculins en Régional 2. 

Deux équipes en moins de 11 ans, ça engendre des actions encore plus approfondies en direction des écoles… Les élèves de cours moyen sont concernés. Nous avons l’avantage d’avoir trois écoles élémentaires à Chambray et nous y ajoutons celles de Montjoyeux et de la Bergeronnerie qui envoient, elles aussi, leurs élèves au collège Rameau. Nous avons des relations privilégiées avec ce collège depuis des années au travers de sa section sportive féminine handball, de ses profs d’EPS et de ses chefs d’établissement. 

Cette possibilité de détection et de travail au sein d’un collège a contribué à constituer une équipe pour participer au championnat national en moins de 17 ? 

Il y a eu détection de jeunes talents au collège Rameau mais la création d’une entente U17 avec les clubs de Bléré et de Joué va permettre, à terme, d’alimenter nos équipes évoluant en National. Cette entente est la résultante d’une mutualisation des moyens de nos trois clubs formateurs. Samir Bounadja est aux manettes, assisté d’Arthur Conte qui prépare le diplôme d’entraîneur au niveau nationale. Ils sont épaulés par Jérôme Auclerc, conseiller technique fédéral, et Emilie Wendling devrait les rejoindre après son congé maternité. Notre équipe s’est imposée 30-29 face à Rennes lors de la première journée de championnat, c’est de bon augure pour la suite… 

Combien de joueuses issues de la formation sont en pôle espoirs cette saison ? 

Nous en avons six au total : Eden Atila, Zoé Hodimont, Clémence Nkindanda, Lou-Ann Rambo et Marylou Rangier sont au pôle d’Orléans ; Jade Valadon est au pôle de Segré. 

Qu’en est-il du projet de la Ligue du Centre qui veut créer 11 bassins (et sous-bassins) de Pratique du handball avec des objectifs bien précis ? 

C’est un projet intéressant qui vise à la fois le développement, l’arbitrage et la formation à partir de clubs référents dans chaque zone. Il y aura, a priori, deux bassins en Indre et Loire : Est et Ouest seront découpés en sous-bassins et, en ce qui nous concerne, nous serons associés à Joué, Saint-Avertin, Veigné, Avoine, Sainte-Maure et Azay le Rideau. Jérôme Auclerc sera notre coordinateur. Le Comité 37 mise beaucoup sur ces regroupements de jeunes potentiels, sur la découverte de nouvelles pratqiues du handball ainsi que sur la formation des cadres. Ces trois éléments permettront d’améliorer qualitativement la pratique du hand en Indre et Loire.

Le gymnase de la Fontaine Blanche devrait accueillir à nouveau les entraînements et les matchs à partir de janvier 2021, l’occasion de présenter toutes les équipes du CTHB aux parents ? 

C’est à l’ordre du jour du mois de janvier avec, en complément, une exposition présentant la première décennie du CTHB. Le Chambray Touraine Handball est né en mai 2010, nous avons dû repousser l’exposition prévue en 2020 en fonction du Covid-19…mais ce n’est que partie remise. Nous tenons à remercier la commune de Saint-Cyr qui nous a ouvert les portes du gymnase Sébastien Barc pour les entraînements, les rencontres programmées en LBE et en Coupe de France durant la période actuelle ainsi que le prêt d’une salle de l’Escale pour réunir nos fidèles partenaires dans les meilleures conditions. 

 Remerciements également aux clubs de Vouvray (avec lequel nous avons signé une convention de partenariat) et d’Athée sur Cher qui accueilleront quatre rencontres de Nationale 1 dans leur gymnase. 


Autrement dit, le CTHB continue et continuera d’avancer avec la volonté constante de réussir. 


François, pour le site du CTHB 

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler