Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Ça, c’est une équipe !
IMG_7296
17 Janvier 2024

Ça, c’est une équipe !

Chambray – Nantes : 24-23


« Olé, olé, mais qu’est-ce qui s’est passé, c’est Chambray qui a gagné ! C’est Chambray qui a gagné ! » Ils ont chanté encore plus fort les « ultras » du CTHB, au diapason de tous les supporters d’une équipe qui a fait vibrer les gradins d’une Fontaine Blanche en fusion. Un match de niveau européen, un collectif chambraisien solide dans les têtes et dans les jambes face à de brillantes individualités et, au final, un but d’écart…qui vaut très cher. Chambray a battu Nantes, Brest est allé s’imposer à Metz, la LBE est passionnante !


Une entame nantaise pied au plancher :


Les Nantaises ont dû attendre quatre minutes pour trouver la première faille grâce à Marine Dupuis, toujours aussi efficace sur son aile avec un bilan final de 11 buts sur 13 tirs, mais elles menaient 6-8 dix minutes plus tard en exploitant au maximum les six premières parades de Floriane André aussitôt transformées en contres vainqueurs.


Un gros temps fort chambraisien :


Il a alors manqué un deuxième souffle au groupe emmené par Horacek qui s’est complètement éteint durant huit minutes aussi bien en attaque qu’en défense. Melvine Deba a sonné l’heure de la révolte et le CTHB a fait sauter le score de 6-8 à 12-8 en n’échouant qu’une seule fois au tir, en amenant son adversaire à perdre cinq ballons consécutifs et en lui interdisant radicalement le chemin des filets devant lesquels Agathe Quiniou a fait bonne garde. Le CTHB conservait son avantage jusqu’à 14-10 mais les Nantaises profitaient deux espaces pour diminuer le déficit de moitié à mi-parcours (14-12).


Nantes repart de l’avant mais le CTHB ne rompt pas :


Contrairement au début du match, c’est Chambray qui mettait plus de six minutes pour tromper la gardienne nantaise. Six longues minutes au cours desquelles, Dupuis venait de frapper dur en inversant totalement la tendance (14-16). En gagnant ses duels sur Horacek, Grandveau et Dupuis (sur penalty), Agathe Quiniou empêchait Nantes de s’envoler et Laura Van der Heijden exploitait chaque espace pour réduire l’écart dans un premier temps et l’annuler à 19-19.


Un dernier quart d’heure palpitant :


Solidaires et rageuses en défense, les Chambraisiennes s’arc-boutaient pour rester à hauteur à quatre reprises de 19-19 à 23-23. Malgré un important pourcentage de balles perdues (15 au total), Grandveau et Sajka offraient une petite longueur d’avance à Nantes. Nadia Mielke-Offendal répondait à chaque fois d’abord sur contre puis sur penalty. Après un arrêt déterminant de Quiniou, Sow et Van der Heijden plaçaient le CTHB en tête à 22-21 et 23-22 mais Horacek et Stromberg ne lâchaient pas l’affaire. 23-23, on en arrivait à une dernière minute insoutenable durant laquelle plus personne n’était assis et à l’ultime penalty justement accordé à Chambray. Nadia Mielke-Offendal  le transformait…Un but décisif, trois points en or massif et une formidable ovation pour un CTHB qui a su s’imposer en équipe.


La fiche du CTHB : Gardienne : Quiniou : 9 arrêts (dont 1 penalty) sur 30 tirs.

Les buteuses : Van der Heijden : 6 sur 9 ; Mielke-Offendal : 5 sur 11 (3 penaltys sur 3) ; Deba : 4 sur 5 ; Pina : 2 sur 4 ; Puleri : 2 sur 7 ; Modenel : 2 sur 10 ; Sow : 1 sur 1 ; Le Doux : 1 sur 1 ; Monti-Danielsson : 1 sur 3.


François, pour le site du CTHB

Crédit photo @calmelalexisphotos

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler