Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Cardiaques s’abstenir !
A12I1690
19 Janvier 2022

Cardiaques s’abstenir !

Chambray – Nantes : 32-31


Au moment de la présentation des équipes, les supporters chambraisiens ont fait grise mine en constatant les absences de Jovana Stoiljkovic, Nina Brkljacic et Jannela Blonbou. Les rotations du CTHB sur la base arrière allaient tourner sur quatre joueuses au lieu de sept face à un effectif nantais quasiment au complet qui venait de signer quatre victoires d’affilée en championnat.


Une première période haute qualité :


Nantes a rapidement pris les commandes en trouvant des solutions à tous les postes et a mené de deux buts jusqu’à 6-8. La montée en régime de sa défense a alors permis à Rikke Granlund de sortir un penalty et deux tirs à neuf mètres. En attaque, la mécanique s’est également améliorée. Djeneba Touré, Alexandra Lacrabere et Clara Danielsson ont fouetté les filets adverses et la tendance s’est inversée (9-8). Le CTHB venait de prendre l’ascendant sur son adversaire et ça allait durer jusqu’à la pause. Ida Lagerbon a su allier lucidité à la passe et prise de responsabilité au tir, Alblavie Mwadi Kabamba a confirmé ses deux bonnes prestations face à Toulon puis Viborg et Alexandra Lacrabere a été impeccable avec un 7 sur 8 au tir. Chambray a donc viré très logiquement en tête (19-16), avec un pourcentage de 79 pour 100 au tir et seulement 4 balles perdues) et en restant solidaire et agressif devant sa zone.


Très belle rentrée d’Andréa Novellan :


 En lançant Andréa Novellan sur le terrain après la bonne prestation de Rikke Granlund  dans les trente premières minutes, Jérôme Delarue a pu constater qu’il avait effectivement deux gardiennes haut de gamme dans son groupe. En huit minutes, Andréa a sorti quatre tirs adverses et le CTHB a mis le pied sur l’accélérateur pour doubler l’écart (24-18). Les Nantaises éprouvaient d’énormes difficultés pour inscrire quatre buts dans les douze minutes suivantes alors que Chambray poursuivait ses assauts victorieux (29-21).

Et la mécanique s’est déréglée…

Tout est parti d’une exclusion temporaire d’Ida Lagerbon, poursuivie par une seconde exclusion (nettement moins méritée) infligée à Paula Vladivia. Nantes a inscrit un but à la minute et effacé la moitié de l’ardoise (29-25). Il restait huit minutes à jouer et elles ont été très longues pour un CTHB qui est tombé dans l’approximation et la fébrilité : 14 balles perdues en seconde période dont 7 dans le money time. Heureusement qu’Alexandra Lacrabere a réussi deux interceptions salvatrices et inscrit deux buts déterminants, heureusement que Clara Danielsson a récupéré le ballon sur un tir à six mètres repoussé par la gardienne adverse pour assurer le 32-30…et surtout heureusement qu’Andréa Novellan a détourné le dernier contre de Loquay sur le poteau pour préserver le plus mince des écarts. Un tout petit but d’avance à l’arrivée mais trois points précieux qui récompensent l’ensemble des efforts de tout un collectif méritant.


La fiche du CTHB : Gardiennes : Granlund : 7 arrêts (dont 1 penalty) ; Novellan (31ème à 60ème : 7 arrêts.

Buteuses : Lacrabere : 10 sur 12 (4 penaltys sur 4) ; Danielsson : 7 sur 7 (dont 1 penalty sur 1) ; Touré : 4 sur 5 ; Lagerbon : 4 sur 5 ; Mwadi Kabamba : 3 sur 3 ; Valdivia : 2 sur 3 ; Bouchard : 1 sur 1 ; Bossavy : 1 sur 2.

                                                                                                                        

 François, pour le site du CTHB

crédit photo Alexis Calmel

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler