Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Catherine Le Rouge, secrétaire du pôle professionnel du CTHB
20190412_185256
12 Avril 2019

Catherine Le Rouge, secrétaire du pôle professionnel du CTHB

    Catherine a signé sa treizième licence de dirigeant à Chambray cette saison. Une belle fidélité venue de l'intérêt porté à la pratique du handball par ses enfants, Jérôme et Estelle : « Tout est parti d'eux parce que, personnellement, je suis surtout attirée par le tennis qui demeure mon sport de prédilection depuis toute jeune, et avoir vu Noah gagner à Roland Garros en 1983 reste mon plus beau souvenir. David Etcheverry m'a expliqué un jour que le club avait besoin de bénévoles, alors je n'ai pas hésité à proposer mes services. J'ai donc deux casquettes bien distinctes au sein du CTHB : secrétaire du pôle professionnel à temps complet et bénévole permanente au niveau de la billetterie en particulier, mais aussi où on peut avoir besoin de moi. Et j'y tiens à mes deux casquettes! » 


Secrétaire à temps complet aujourd'hui mais ça ne s'est pas fait du jour au lendemain… 

J'ai commencé en tant que secrétaire bénévole. Je m'occupais surtout des licences, des comptes rendus de CA, de l’AG, et un peu d’administratif. J’ai connu quatre présidents successifs : d'abord Claude Mercier et Philippe Huault au sein de l'US Chambray section handball, et ensuite Gérald Ménard puis Yves Guérin au CTHB. Mon expérience d'assistante de direction, BTS à l'appui, m'a beaucoup servi. 

 J’ai vécu la sortie du club de l’USC, et la naissance du CTHB, un grand moment ! C’est Jean-Pierre Zehner, qui fut à un moment membre du bureau directeur du CHTB et qui, au vu de l’évolution du club, de sa professionnalisation et de son besoin de structuration, m’a permis d’arriver à ce poste en tant que salariée : j’ai d’abord été engagée à mi-temps en août 2015 (je menais alors 2 postes de front, dur, dur !), et suis désormais à temps complet depuis mars 2017. 


Quels sont les axes prioritaires de la secrétaire du pôle professionnel au CTHB ? Il y a d’abord tout ce qui tourne autour du Club lui-même, dont le plus gros morceau est sans aucun doute la comptabilité pour laquelle je suis aidée par Jean-Claude Thorigny notre Trésorier qui apporte toute sa compétence. C'est quelqu'un que j’apprécie beaucoup, et avec lequel j'ai l'habitude de travailler puisque j'étais salariée dans sa société d'informatique. Il y a aussi les relations avec la CNCG, l’organe du contrôle de gestion de la FFHB et ses impositions mensuelles et annuelles qui doit être tenue régulièrement informée, ainsi que la partie purement administrative du Club. Je peux aussi ajouter la convocation à l’AG annuelle et son compte-rendu. 

Après, il y a tout ce qui touche aux joueuses elles-mêmes, avec la partie RH et sociale, qui s’étend de l’établissement des contrats aux déclarations d’accidents de travail, à la gestion locative des appartements et de la flotte automobile, à l’organisation des déplacements et des hébergements … C'est valable également pour la lutte contre le dopage, le planning des joueuses professionnelles doit être fourni de façon régulière et précise. Toute cette liste n’étant bien entendu pas exhaustive. 


Les journées sont bien remplies mais on te sent à l'aise dans ce travail… 

C'est tout à fait juste. J'ai beaucoup appris depuis que j'occupe ce poste et j'y trouve énormément de plaisir au quotidien . D’abord parce que c’est dans le domaine du sport, du handball, féminin de surcroît. L’aventure est ambitieuse et magnifique. J’ai une grande autonomie et je touche à des tâches très diversifiées avec la confiance de mes dirigeants. Je tiens une nouvelle fois à les en remercier, parce que le relationnel est convivial, agréable, efficace dans ce club, et que j’apprécie beaucoup toutes les personnes que je suis amenée à côtoyer. 


 François, pour le site du CTHB