Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Cinq dates choisies par Julie Sias
FB_IMG_1598841572534
15 Octobre 2020

Cinq dates choisies par Julie Sias

    Julie Sias aime porter le numéro 27 sur son maillot, celui de son jour de naissance en novembre 1997. Elle aurait pu s’en tenir au seul chiffre 7 puisqu’elle a passé sa jeunesse en Moselle (57) : «  Très franchement, je n’avais jamais fait attention à tous ces 7 dans ma vie. Je garde le 27 parce que c’est le plus important pour moi. » 23 ans plus tard, Julie a des étoiles dans les yeux quand elle évoque son parcours : «  J’ai d’abord fait de la gym, de la danse…et du foot, plus tout ce qu’on m’a proposé ensuite en UNSS. Et puis, il a fallu que je choisisse entre le foot et le hand. Je jouais une mi-temps au foot, je me changeais et j’allais jouer un match de hand dans la foulée. C’est vite devenu compliqué et j’ai décidé de me consacrer uniquement au hand. Je me suis retrouvée en sélection pour le Comité de Moselle avant de passer six ans à Metz. J’y ai vécu une période exceptionnelle pendant laquelle j’ai beaucoup appris en jouant avec les moins de 18 puis en Nationale 1.

Je voulais aller voir plus haut mais je savais aussi que ce ne serait pas évident de m’imposer directement dans le groupe de LFH. J’ai donc signé à Yutz, toujours en Moselle, en D2 et j’ai enchaîné à Vaulx en Velin avant de partir à Mérignac qui a accédé à la LBE la saison dernière. J’avais rêvé de jouer au plus haut-niveau national, c’était réalisé ! »

Et puis, après une saison 2019-2020 en Gironde pour faire ses armes dans l’élite, Julie est arrivée à Chambray pour poursuivre l’aventure en LBE avec un nouveau projet, en compagnie d’autres jeunes joueuses talentueuses comme Jannela Blonbou (22 ans) et Katarina Stosic (24 ans) : «  Je me sens en confiance au CTHB. La préparation a été un peu difficile au début. J’ai couru tous les jours pendant le confinement, j’ai continué jusqu’en juillet mais j’ai mis une bonne semaine pour être davantage dans le coup avec l’ensemble du groupe quand on a commencé. On a vraiment bien travaillé individuellement et collectivement. »

Julie a partagé la joie de gagner déjà deux fois (sur quatre journées disputées) en LBE avec le CTHB, après la demi-saison (due au Covid) sans victoire à Mérignac : «  Une seule petite ombre au tableau : j’aurai tellement aimé inscrire le but de la gagne contre Dijon pour notre première réception… »

Les cinq dates choisies par Julie :

Les années de pôle à Metz : J’ai adoré ces années avec des filles qui sont devenues des amies de toujours : Marie-Hélène Sajka qui joue à Metz et qui est devenue internationale, Manon Entringer et Jena Kassouh qui sont toujours à Yutz.

Saisons 2013-2014 et 2014-2015 : J’ai été deux fois championne de France avec Metz en moins de 18. C’étaient de très beaux débuts en compétition officielle et ça reste de magnifiques souvenirs.

Saison 2019-2020 : Le bonheur d’avoir signé à Mérignac pour faire partie d’une équipe qui joue en LBE. Ça a été un peu compliqué sur le plan des résultats mais, pour moi, une belle saison pour continuer d’apprendre.

26 septembre 2020 : Ma première victoire en LBE à Bourg de Péage avec le CTHB. On était passé tout près contre Dijon, on est allé chercher ces trois premiers points en championnat en ajoutant la manière et je suis sûre qu’on vivra beaucoup d’autres moments comme ça  cette saison après avoir bien enchaîné contre Mérignac.

J’aime quand ils m’appellent « tata » : Mon grand frère est le papa de trois enfants : Inaya, 11 ans, qui joue au hand ; Jena, 8 ans, qui joue au hand et pratique aussi la natation ; Kais, le petit dernier qui a 6 ans…et qui adore le foot ! C’est toujours un vrai bonheur de les retrouver !


François, pour le site du CTHB

 

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler