Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > CTHB - Nice : 24 - 24

07 Mars 2018

CTHB - Nice : 24 - 24

Deux points qui entretiennent l'espoir.

CTHB - Nice : 24 - 24

Il n'y a plus que deux points d'écart entre Chambray et Toulon. C'est la conséquence primordiale d'une défaite d'un but de Toulon, à domicile, face à Nantes et d'un nul obtenu, avec le coeur et les tripes, par le CTHB devant Nice.
Il reste trois heures de championnat à disputer et rien n'est définitivement joué pour aller chercher le dernier ticket des play-off entre Toulon (32 points), Chambray (30) et Bourg de Péage (29).

Un point de perdu ?

Oui, si on considère que le CTHB a nettement pris l'avantage après deux temps forts dans cette rencontre. Il y a d'abord eu un premier break réussi par Mouna et Vanessa de 8-6 à 10-6. Une marge encore accentuée par les accélérations gagnantes de Vanessa qui a planté quatre buts consécutifs à Sako pour concrétiser la domination chambraisienne en défense comme en attaque pendant 24 minutes.
Le CTHB a mené 14-8 et aurait pu être à 16-8 sans les deux premiers échecs devant Colic (8 arrêts dont 1 penalty) qui a fait beaucoup mieux que Sako dans les buts niçois.

Deux manques de vigilance, trois tirs manqués, deux balles perdues et la première exclusion temporaire de Vanessa ont alors permis à Nice d'éviter la tête dans le seau. Un 0-3 a bouché la moitié du fossé avant que Vanessa surgisse encore, sur une combinaison annoncée par Guillaume, pour un Kung Fu imparable et un 15-11 indiscutable à la mi-temps.

La première alerte était passée et le retour très tonique de Vanessa, Louise et Mouna a remis immédiatement en place le matelas de six buts (18-12). Un second temps fort malheureusemnt pas décisif.
Voilà pour les 35 minutes durant lesquelles le CTHB a maîtrisé le jeu et l'adversaire.

Un point de gagné ?

C'est encore oui quand on reprend le déroulement des 25 dernières minutes. Chambray a conservé deux minutes le +6 (19-13) avant d'encaisser un très problématique 0-6.
Tout s'est mal goupillé pendant huit minutes. Carmen Martin a fait parler l'expérience en inscrivant deux buts (19-15) et en provoquant la disqualification de Vanessa à vingt minutes du buzzer. Une troisième exclusion lourde de conséquences sur le plan offensif.
Les stats parlent d'elles-mêmes. Chambray a été réduit à cinq buts dans ce dernier tiers temps contre dix-neuf dans les deux premiers.et il n'y a eu que deux buteuses (Mouna et Nely). C'est dire combien les blessures de Nadia et Szimonetta ont aussi pesé à cet instant.

Et pourtant, le CTHB a encore mis un gros coup de collier en infligeant un ultime 3-0 aux Azuréennes (22-19) après deux grosses parades de Jacquie qui a signé un bon retour.

Ensuite, ça a été très dur pour résister aux assauts des coéquipières d'Ehsan Abdelmalek, la capitaine qui ne lâche rien, qui ne voulait pas renoncer dans cette salle chambraisienne où elle avait été souvent vaincue avec Aunis La Rochelle en D2.et qui sait relancer la mécanique collective pour gagner d'un but comme devant Besançon et Fleury lors des deux journées précédentes.
Et Nice a remis les compteurs à zéro à 22-22. Nice a eu un but d'avance à 22-23 et 23-24 mais Mouna n'a pas tremblé pour le penalty du 24-24 et la défense du CTHB a tenu bon sur la dernière possession niçoise.

Chambray a eu très chaud mais Chambray a résisté avec le soutien permanent d'un public soulagé de voir son équipe arracher le nul face au troisième du championnat mais aussi frustré de ne pas avoir pu fêter une victoire tout à fait réalisable.

La fiche du CTHB : Linda 5 arrêts sur 24 tirs ; Jacquie (17 minutes de jeu) : 2 arrêts sur 7 tirs.
Mouna : 9/14 dont 2 penaltys sur 2 ; Vanessa : 7/10 ; Nely : 3/7 ; Lisa : 2/3 ; Camille : 1/2 ; Louise : 1/3 ; Erica : 1/6.

Les mots de Guillaume Marquès : " Ça fait plaisir de retrouver l'équipe avec une telle ambition de gagner. Ce soir, il y a eu une vraie volonté collective, une attaque avec plus de fluidité et beaucoup d'engagement de bout en bout. Nous avons retrouvé de la dynamique et c'est bien d'avoir au moins pris les deux points du match nul.
On aurait pu repartir sans rien. On continue à travailler et on sait qu'on peut aller chercher des victoires."

François, pour le site du CTHB