Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Emilie Wendling : « On a une grosse, grosse envie du titre ! »
2018-06-08-national-article@2x
08 Juin 2018

Emilie Wendling : « On a une grosse, grosse envie du titre ! »

Cap'tain Emilie est fière du parcours de son groupe en Nationale 2 et, comme toutes ses coéquipières, elle espère conclure cette saison exceptionnelle de la plus belle des façons : « Pour nous, cette finale de championnat de Nationale 2, c'est l'aboutissement de notre travail, de tout notre investissement depuis l'été 2017. Ce serait une grande première pour le club de Chambray d'aller chercher un titre de champion de France et on va tout donner pour y parvenir. »

L'histoire est belle pour Emilie qui porte depuis treize saisons le maillot du CTHB. A 24 ans, elle fait figure d'ancienne avec Déborah Chollet, Sacha Percevic et Anaïs Thibaud. Un quatuor de base qui a largement contribué à la montée des échelons en partant de la Prénationale et qui s'est régalé en 2017-2018 avec l'arrivée en force de la jeunesse : « Andréa Novellan, Emeline Dubois et Chloé Pugliese, venues au centre de formation, se sont très vite intégrées et nous ont beaucoup apporté. En y ajoutant les jeunes du pôle Leslie Ayong, Laugane Pina et Amélie Vanquelefs que j'ai coachées en sélection, et je n'oublie pas Lou Caillot, on a encore bonifié notre effectif. »

Le bilan sportif est remarquable : 63 points sur 66, meilleure attaque et meilleure défense de la poule. Très logiquement, au bout du compte, une place en finale de championnat de France de Nationale 2 samedi 9 juin à la halle Carpentier à Paris : « C'est la récompense d'une implication complète de toutes les joueuses et ce n'est pas toujours évident pendant toute une saison. Pour moi, comme pour d'autres étudiantes de l'équipe, il y a souvent eu révision de nos cours dans le mini-bus surtout quand on est allées à Hazebrouck ou à Saint-Amand les Eaux ! Pour les jeunes, c'est beaucoup d'investissement personnel au quotidien. C'est vrai que le hand nous prend beaucoup de temps mais il nous offre tellement de grandes joies collectives. »

La montée en régime est allée de pair avec les résultats sur le terrain et l'objectif fixé a été revu à la hausse : « Le groupe a été de plus en plus fort parce que tout le monde est humble, chacune apporte sa pierre à l'édifice (Stella Baudouin en a été le parfait exemple) et il y a une vraie droiture individuelle envers le groupe. S'il y a un coup de moins bien de l'une ou de l'autre, on se tourne avec confiance vers le banc et on sait que le jeu collectif n'en souffrira pas. En début de championnat, l'objectif fixé était d'être dans les quatre premiers de la poule pour accéder à la Nationale 1. En décembre, on était seul leader après un match-référence au Havre...et on n'avait pas envie de céder la place ! Nous avons eu la volonté de réussir et ça s'est réalisé grâce à la compétence d'Aurélien Locatelli et Isabelle Escoffier. Aurélien a une grande qualité d'observation de tout ce qui se passe dans le groupe, il est capable de réguler le jeu très rapidement et d'apporter clairement les éléments techniques. Isabelle nous a très bien préparées physiquement. Il y a eu zéro blessure grave cette saison ! Elle est continuellement à l'écoute et on sent que nos deux coachs sont toujours sur la même longueur d'onde . »

Il reste donc une dernière levée à effectuer pour placer une énorme cerise sur un très beau gâteau et terminer sur un vrai feu d'artifice : « On a eu le soutien de beaucoup de supporters à chaque match à la Fontaine Blanche. On a également des encouragements constants de David Besse, physiquement présent à nos côtés à domicile et avec les SMS quand on joue à l'extérieur. Tout ça, c'est formidable ! Et puis il y a les inconditionnels qui nous ont accompagnées aussi dans tous nos déplacements et qui ont partagé nos moments de joie après les victoires. Alors, pour nos supporters, pour nos dirigeants, pour les bénévoles du club, on va tout faire pour être champion de France ! »

François, pour le site du CTHB