Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Hawa N'Diaye, capitaine heureuse de la sélection du Sénégal
handID-131
07 Février 2019

Hawa N'Diaye, capitaine heureuse de la sélection du Sénégal

  Hawa a les yeux qui brillent quand on évoque avec elle les semaines passées avec la sélection du Sénégal en Coupe d'Afrique des Nations : «  J'ai vécu des moments inoubliables pendant cette compétition. Il y avait tout : une ambiance festive permanente avec beaucoup de musique, un public enthousiaste et des matchs à haute intensité, surtout dans les phases finales. »

 

Est-ce que la capitaine de la sélection du Sénégal est satisfaite du parcours effectué ?

 

Franchement oui. D'abord, une petite anecdote en ce qui concerne mon capitanat. Frédéric Bougeant, notre coach, a annoncé son choix à l'issue de notre stage de préparation à Nantes en novembre. J'ai cru que c'était une blague de sa part...mais pas du tout ! Il a tenu compte de la moyenne d'âge de l'équipe qui est de 23-24 ans et je suis en plein dedans.

Ensuite, les matchs se sont enchaînés pendant cette CAN de bon niveau général. On a gagné les six premiers (dont la demi-finale contre la République Démocratique du Congo au bout du suspense à 22-21) pour accéder à la finale face à l'Angola, tenant du titre et vainqueur treize fois de cette compétition depuis l'année 2000. On s'est incliné 19-14, face au grand favori, mais avec les honneurs. Le score montre que les défenses ont été prédominantes avec des duels très physiques. »

 

Et il y a cerise sur le gâteau…

 

Notre deuxième place nous permet d'être qualifiées pour les prochains championnats du monde au Japon (novembre et décembre 2019). C'était l'objectif fixé et on l'a réalisé. On va donc continuer à travailler toutes ensemble dans cette perspective et on n'oublie surtout pas que le Sénégal sera le pays hôte de la CAN en 2022. C'est un autre objectif à plus long terme mais il est très important pour continuer à construire un groupe performant. 

 

Comment as-tu vécu le retour en France et à la LFH ?

 

Vraiment bien. Je suis revenue en bonne forme physique avec l'avantage d'avoir conservé le rythme de la compétition pendant la trêve hivernale en France. On a pris les points qu'il fallait contre Toulon et Saint-Amand. Par contre, on a échoué à Metz et encore plus nettement à Nice. Pour se qualifier pour les play-off, il ne va pas falloir se comporter comme à Nantes et à Nice, c'est certain.

On va jouer une série de trois rencontres déterminantes en recevant Bourg de Péage puis Dijon avec un déplacement à Fleury entre les deux. Il faut gagner au moins deux fois. On sait qu'on doit le faire, on sait qu'on peut le faire mais on sait aussi qu'on aura besoin d'être très rigoureuses pour s'imposer face à des adversaires qui vont jouer leur va-tout.

On a pu le constater samedi dernier avec un match nul arraché grâce à un tir gagnant d'Hawa dans les dernières secondes après une entrée en jeu déterminante en défense dans le money time. Hawa est une battante constante...et elle sait aussi analyser ce qui se passe avec lucidité : «  Quand on met de la rigueur, le CTHB va bien. Quand on ne met pas de rigueur, le CTHB va mal... »

 

François, pour le CTHB