Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Benjamin PICHOT
VISUEL BENJAMIN PICHOT PRIMAGAZ
15 Juillet 2020

ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Benjamin PICHOT

 Benjamin Pichot gardera longtemps en mémoire une période de confinement au cours de laquelle il a respecté toutes les consignes individuelles imposées par la covid-19. Pas facile pour le responsable commercial chez Primagaz du secteur habitat collectif dans le CentreVal de Loire de passer d'un quotidien rythmé par les rendez-vous permanents à l'extérieur à huit semaines en appartement du matin au soir.

 

Qu'avez-vous fait de vos journées durant le confinement ? 

Plus de rendez-vous avec les promoteurs et les bailleurs sociaux pour leur présenter des offres à la carte en tant que fournisseur d'énergie, au chômage partiel à 50 % à partir du 1er avril, j'ai d'abord pu me mettre à jour sur le plan administratif. Ça m'a permis de repartir sur des bases saines dans ce domaine. Ensuite, je me suis toujours organisé pour aller courir autour de mon domicile. J'ai élaboré une boucle dans le quartier...et je faisais quelques tours chaque jour. Je me suis souvent dit « Il y a des coins comme ça si près de chez moi et je ne les avais jamais vus ! »

J'ai pris du temps pour lire et pour suivre des séries sur Netflix. C'était une période très différente par rapport à mes activités habituelles, qui sont plutôt chronophages mais qui m'apportent beaucoup sur le plan relationnel. Au final, je l'ai quand même bien vécue !

 

Et aujourd'hui ?

C'est reparti à 100 % puis début juin. Il y a eu une première phase de déconfinement utilisée par nos dirigeants pour continuer à prendre soin de nous et à protéger nos clients en ce qui concerne les rendez-vous. C'était une forme de  contrôle très positive. Depuis le 15 juin, on revient progressivement à la normale.

Les chantiers ont pris, en général, du retard et il faut attendre encore un peu pour relancer complètement notre développement commercial. Le cœur de nos activités, ce sont les agglomérations, là où on n'est pas en concurrence directe avec le gaz de ville. C'est encore plus vrai quand on s'éloigne davantage des métropoles. La reprise est là…

 

Côté perso :

 

La première sortie après le déconfinement ?

Nous sommes allés dîner chez des amis avec ma compagne qui travaille dans le milieu médical...et qui a eu des journées bien remplies. Nous étions huit dans le jardin, autour d'un barbecue...et je crois que ça nous a donné des idées pour choisir notre prochaine demeure !

 

La dernière bonne bouteille dégustée ?

Un Saint-Joseph très apprécié par tout le monde.

 

Vous êtes « J'épluche les légumes » ou surgelés ?

On épluche beaucoup. On va en vélo au marché de la place Velpeau le dimanche matin et on achète des produits frais et locaux.

 

Une anecdote pendant le confinement ?

Lors d'une sortie footing, j'ai rencontré l'un de mes voisins, une personne que je ne connaissais pas du tout. Nous avons commencé à parler et, dès le début, il avait des avis « relativement douteux » sur la covid-19. La fameuse théorie du complot selon laquelle Bill Gates veut nous implanter des puces électroniques  et je ne l'ai pas contredit, je l'ai laissé parler.

Chaque fois qu'il me croisait, il m'en reparlait et la situation me faisait sourire. Une rencontre étonnante...

 

Des projets, des envies pour l'été ?

Avant les événements dus à la covid-19, nous pensions aller en Islande. Nous avons abandonné ce projet, ce sera deux semaines dans les Pyrénées du côté de Saint-Lary dans la deuxième quinzaine du mois d'août.


Un peu plus, un peu moins de sport individuel ?

Je continue le footing et je joue au squash.

 

Quel média préférez-vous pour vous tenir informé au quotidien ?

Je passe par les réseaux sociaux pour lire des articles et j'écoute la radio en voiture.

 

Parlons handball :

 

Quel a été votre meilleur souvenir avec le CTHB en 2019-2020 ?

La qualification pour les demi-finales de Coupe de France le 11 mars. Du beau jeu collectif, de l'élan retrouvé et une victoire historique.

 

Comment voyez-vous le CTHB à la fin de la saison 2020-2021 ?

Je pense, après les quelques bons matchs de fin de saison précédente (qui m'ont rassuré), que le groupe va progresser régulièrement et qu'il peut viser la première moitié de tableau.

 

Un petit message pour la communauté des partenaires du CTHB ?

Nous sommes tous impatients de pouvoir nous retrouver autour de l'équipe et des dirigeants dans une nouvelle salle. J'ai hâte de partager tous les bons moments conviviaux habituels, alliant rencontres sympathiques et business, avec les partenaires du CTHB !

 

François, pour le site du CTHB

 

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler