Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Bertrand PENNERON
VISUEL BERTRAND PENNERON
24 Juillet 2020

ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Bertrand PENNERON

    Bertrand Penneron, gérant et fondateur de son agence d'architecture et de son bureau d'études, est un partenaire particulièrement sollicité actuellement par le CTHB puisqu'il est en charge des travaux d'aménagement à la Fontaine Blanche.

 

Comment s'est passée la période du confinement pour vous ?

Je n'ai pas arrêté de travailler mais j'ai pu bénéficier de plus de temps pour reprendre des dossiers, améliorer notre gestion informatique et effectuer une véritable remise à plat dans notre organisation collective. Nous avons poursuivi nos contacts en utilisant le télé-travail avec une clientèle qui s'est montrée bienveillante pendant toute cette période.

 

Et aujourd'hui ?

Je travaille avec treize collaborateurs, huit à l'agence d'architecture et cinq au bureau d'études, et la reprise s'est effectuée progressivement. Certains ont souhaité revenir assez vite dans nos bureaux qui offrent des conditions très favorables pour le respect des gestes barrières, d'autres ont pris un peu plus de temps en fonction de la garde de leurs enfants et j'ai un collaborateur qui se pose des questions sur sa poursuite dans cette activité professionnelle. Le confinement est passé par là.

Sur le plan professionnel, nous devons répondre à une forte pression avec des plannings chargés...et des urgences à gérer au mieux.

 

Un point sur les travaux à la Fontaine Blanche…

Si, dans un premier temps, les délais ont été parfaitement respectés, avec livraison en mars, pour la nouvelle salle construite à côté du gymnase de la Fontaine Blanche, les travaux d'aménagement ont pris du retard avec ce qui s'est passé de mars à mai. D'abord deux mois d'arrêt et, ensuite, il a fallu éviter la co-activité sur le chantier pour assurer toutes les mesures sanitaires imposées. Les opérations de démolition et de curage sont terminées, on vient de passer une phase délicate en ayant abattu un mur porteur et posé un portique qui a pu soutenir la charge de cinq poutres de 20 tonnes chacune sans que la charpente bouge. On peut donc annoncer que les nouveaux bureaux seront prêts en septembre, qu'il en sera de même pour les vestiaires fin septembre mais qu'il faudra attendre le mois de décembre pour que les nouvelles tribunes soient installées. Il faudra donc attendre janvier 2021 pour que le CTHB reçoive à nouveau ses adversaires à la Fontaine Blanche.

 

Côté perso :

 

Votre première sortie après le déconfinement ?

Début juin, nous sommes allés déjeuner, en terrasse, chez Olivier Arlot. Un vrai moment de plaisir qui a précédé un week-end ensoleillé à Royan.

 

La dernière bonne bouteille dégustée ?

C'était pour mon anniversaire le 17 juin. Une très belle première pour moi avec le chef Gaëtan Evrard aux fourneaux, un menu-dégustation à sa façon avec une association parfaite des plats et des vins. Que des produits locaux accompagnés, en particulier, d'un domaine des Corbillières (Touraine Oisly) et d'un Chinon de Cravant les coteaux.

 

Vous êtes donc « J'épluche les légumes » plutôt qu'amateur de surgelés ?

Armelle et moi adorons cuisiner. Nous épluchons et nous mitonnons avec énormément de plaisir !

 

Une anecdote particulière pendant le confinement ?

Nous avons croisé des canards, venus tout droit des bords de Loire, qui déambulaient tranquillement rue du Cygne à Tours. Une rencontre exceptionnelle !

 

Des projets, des envies pour cet été ?

Nous fermons les bureaux en août. Pour l'instant, nous n'avons rien programmé.

 

Un peu de sport individuel ?

C'est une habitude qui m'a beaucoup manqué pendant le confinement. Je pratique deux sports en salle trois fois par semaine. Le cross-fit est un sport à très haute intensité sur de courtes durées et je me consacre aussi au « boxing ». Les conditions actuelles réduisent actuellement cette activité à la frappe sur les sacs, pas de contact physique type boxe classique.

 

Quel média préférez-vous pour vous tenir informé au quotidien ?

J'écoute beaucoup la radio.

 

Parlons handball :

 

Quel a été votre meilleur souvenir avec le CTHB en 2019-2020 ?

Je ne manque pratiquement pas de rencontre à domicile. Je retiens surtout de cette saison l'arrivée d'Ana Paula Rodrigues qui a apporté de la rigueur et de la rapidité dans le jeu collectif.

 

Qu'espérez-vous pour le CTHB en mai 2021 ?

Je pense que le groupe composé pour la prochaine saison sera bien placé à la fin du championnat. Un top 5 et en route vers l'Europe. Les nouvelles tribunes sont faites pour ça aussi !

 

Un petit message pour la communauté de partenaires du CTHB ?

Nous venons de passer une soirée magique chez Hélène et Pierre Matter. La qualité des œuvres de l'artiste, l'ambiance générale qui ouvre facilement le dialogue, le point culturel très fort qui vient s'associer au monde du handball, ce sont des atouts majeurs pour le CTHB. Je continuerai, bien entendu, à être partenaire à part entière et j'attends avec impatience les premiers rendez-vous de la nouvelle saison pour retrouver le plaisir des rencontres et des échanges au sein du club.

 

François, pour le site du CTHB       

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler