Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Charline BLOT
VISUEL CHARLINE BLOT - LEROY MERLIN
19 Mai 2020

ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Charline BLOT

A la tête du magasin Leroy-Merlin de Chambray, Charline Blot vient de vivre deux mois inoubliables. Une expérience commerciale inédite, des moments exceptionnels dans la relation humaine et une volonté permanente de répondre à la demande et de continuer à avancer.

 

Comment avez-vous vécu cette période de confinement ?

Mon confinement personnel a duré vingt-quatre heures, le dimanche 15 mars. Juste avant, les clients avaient anticipé le confinement potentiel et avaient envahi le magasin du jeudi au samedi pour pouvoir bricoler et, ensuite, nous nous sommes mobilisés pour faire face à une situation inédite.

Le samedi 14 à 19h45, on a appris, dans un premier temps, que le magasin serait fermé. Le lundi 16, au nombre de sept, nous sommes allés au magasin pour réceptionner les produits en transit et fermer le magasin. Nous sommes habituellement 170. Trois jours plus tard, le gouvernement nous a informés que nous faisions partie des magasins de première nécessité  donc magasin devant être ouvert et nous nous sommes organisés en conséquence : mise immédiate en rayon de 400 palettes avec 20 collaborateurs volontaires, munis de toutes les précautions sanitaires. Nous avons organisé le drive avec 10 clients par quart d'heure et on est passé de 6000 à 35000 références visibles sur Internet. Nous marchions 10 à 12 kilomètres par jour pour aller chercher les produits en magasin.

Tout s'est mis en place avec des collaborateurs efficaces, même s'ils ont été amenés à agir loin de leurs missions habituelles, et des clients très compréhensifs.

La sécurité du personnel a toujours été optimale et, progressivement, on a ouvert les rayons en libre-service avec un chariot obligatoire pour respecter la distanciation physique. Ces dispositions vont se poursuivre avec vigilance et avec l'objectif constant de satisfaire les clients sur tous les plans.

 

Vous êtes plutôt « J'épluche les légumes » ou surgelés ?

J'ai eu la chance d'avoir un mari en télé-travail à la maison et de grands enfants pendant le confinement. La bonne cuisine a été assurée et j'ai pu la déguster, chaque soir, dans mon hâvre  de paix.

 

La dernière sortie, c'était pour quelle raison ?

Fin février, une soirée mémorable magasin où, à 250 personnes, équipes et conjoints, nous avons fêté les 40 ans du magasin au domaine de Thais avec un spectacle organisé par Nello. Une formidable ambiance !

 

Première chose que vous aviez prévue après le déconfinement ?

Je suis allée chez le coiffeur ! C'est bon pour le moral et un moment de détente rare au cours de ces deux derniers mois.

 

Une anecdote très particulière pendant le confinement ?

Après une journée harassante, nous avons trinqué au champagne sur le parking du magasin, chacun assis sur un plot pour respecter les gestes barrière. Un autre moment mémorable !

 

Côté pro :

 

Les projets business prévus pour cette année ?

Le chapiteau de 1000 mètres-carrés installé ne sera pas une zone d'exposition des mobiliers de jardin cette année. Pour nous, les mois d'avril et mai sont économiquement très forts habituellement…

 

La situation actuelle de l'entreprise ?

Rouvrir en mode drive et ensuite en magasin sans conseiller de vente nous a permis de limiter la perte de chiffre d'affaires. Heureusement, dès cette semaine du 11 mai, nous avons retrouvé notre clientèle avide d'effectuer les achats.

 

A votre avis : rebond, pas rebond ?  

On risque de vivre un contexte économique compliqué. Ceci dit, je mise sur la reprise pendant l'été. Les Français vont peut-être rester davantage chez eux.

 

Démarche professionnelle privilégiée après le confinement ?

Je pense que le mode de fonctionnement avec le drive va s'ajouter de plus en plus aux habitudes plus classiques des achats en magasin. Nous lançons dès le 18 mai le « ship from store » : commander avant minuit, vous serez livrés le lendemain à partir de 10 heures.

 

Et pour finir :

 

Des projets, des envies pour l'été ?

J'ai d'abord envie et besoin de recommencer le sport, à l'arrêt compte-tenu de cette activité intense,

puis prendre quelques jours de vacances afin d'aller voir ma famille sur la Côte d'Azur dès que ce sera possible. Pour l'été, je pense à 15 jours en montagne avec des randonnées quotidiennes dans les sentiers...loin du covid !

 

On se projette un an plus tard, comment voyez-vous le CTHB en mai 2021 ?

Un groupe qui aura réalisé son objectif en ayant aligné beaucoup de victoires, donc une équipe qui aura eu plus de réussite dans ses résultats que cette saison.

 

Un message pour la communauté de partenaires du CTHB ?

Portez-vous bien, prenez soin de vous. On se retrouvera tous avec encore plus de plaisir.

 

 François, pour le site du CTHB

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler