Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Sébastien Couillard
VISUEL SEBASTIEN COUILLARD
31 Juillet 2020

ITW SANS BARRIERE, SANS MASQUE et SANS GANTS - Sébastien Couillard

     Pour Sébastien Couillard, directeur du service commercial recouvrant le Cher, l'Indre, l'Indre et Loire et le Loir et Cher chez Dalkia, la période du confinement a été synonyme d'une belle parenthèse dans sa vie habituelle : «  J'ai pu rentrer déjeuner tous les jours avec ma femme et mes trois enfants. Une succession de moments très agréables qui ne m'était jamais arrivée auparavant. »

 

Et, sur le plan professionnel, ça s'est passé comment ?

J'ai travaillé, aussi régulièrement que d'habitude, sur les dossiers d'appels d'offres publics et, de façon plus particulière, sur les marchés gaziers. Comme beaucoup d'entreprises, Dalkia a connu deux mois difficiles mais nous nous sommes appuyés sur la qualité de nos services, avec des techniciens très sensibilisés, pour répondre aux demandes de clients qui se sont toujours montrés compréhensifs.

 

Et aujourd'hui ?

Depuis le 11 mai, le rythme est redevenu très intense. Historiquement, l'entreprise est bien implantée dans le domaine du chauffage urbain, et la fin du printemps et l'été sont consacrés aux travaux de maintenance, mais nous avons développé d'autres secteurs économiques. Dalkia est une filiale d'EDF qui présente une gamme d'offres dans les domaines de la production locale d'énergie et de la maîtrise des consommations. Nous proposons du « sur mesure » sur le plan de l'efficacité énergétique, qu'il s'agisse d'un bâtiment, d'une ville ou d'un territoire. Il y a eu la période des dossiers en suspens, nous sommes passés à la mise en place des projets avec toute l'efficacité de nos « cols bleus ».

 

Côté perso :

 

Vos premiers moments après le déconfinement ?

Le plaisir de retrouver nos amis qui ont repris leur place habituelle dans notre vie familiale. Une terrasse, des échanges, de la complicité...que des choses simples mais tellement importantes !

 

Une bonne bouteille dégustée ?

Je suis amateur des vins de Bourgogne. Je me suis dit que certaines bouteilles allaient arrêter de vieillir en cave. Ça a été le cas récemment pour un Corton Charlemagne 2014.

 

Vous êtes plutôt « J'épluche les légumes » ou surgelés ?

Nous privilégions les légumes frais, achetés régulièrement par ma femme sur le marché le plus proche de notre domicile, mais il nous arrive de parer au plus pressé en ouvrant des surgelés.

 

Une anecdote pendant le confinement ?

Dans beaucoup de grands groupes, il est question de QVT, c'est-à-dire Qualité de Vie au Travail.

Avec mes collaborateurs et avec des amis, j'ai participé à des « apéros-visio » d'une demi-heure pendant deux mois. C'était sans alcool mais toujours dans la bonne humeur...y compris en se présentant déguisés ! C'était la Qualité de Vie au Télé-travail.

 

Bien qu'on arrive à la fin du mois de juillet, on peut parler vacances ?

Si tout va bien, nous partirons en famille près de Bastia pendant la première quinzaine du mois d'août.

 

Une pratique régulière de sport individuel ?

J'ai beaucoup joué au tennis mais la rupture d'un ligament croisé l'hiver dernier en faisant du ski m'a fait ranger la raquette dans un placard. Je fais du VTT avec des amis le dimanche matin.

 

Quel média privilégiez-vous pour l'information au quotidien ?

Un peu de tout sauf la télévision, en particulier les chaînes d'information continue. Je trie par rapport aux réseaux sociaux, j'écoute la radio en voiture et je m'intéresse toujours à la presse écrite.

 

Parlons handball :

 

Votre meilleur souvenir avec le CTHB ?

Je fais partie des nouveaux partenaires et la saison 2019-2020 s'est arrêtée brutalement. Mon meilleur souvenir date d'il y a peu, c'était la soirée organisée chez Pierre Matter début juillet. J'ai d'abord été admiratif des œuvres créées par cet artiste, j'ai énormément apprécié l'ambiance générale et j'ai passé un très bon moment.

 

Qu'espérez-vous pour le CTHB à la fin de la saison 2020-2021 ?

La concrétisation de son ambition européenne. Ce serait une belle récompense pour les joueuses, pour le club et pour le sport féminin qui véhicule de très belles valeurs.

 

Un petit message pour la communauté de partenaires du CTHB ?

J'ai pris la décision d'être un supporter assidu parce que je trouve qu'il y a un très bel état d'esprit au sein du CTHB. Ce club a une âme. Je pense que la possibilité d'accueillir encore plus de public à la Fontaine Blanche va créer des liens supplémentaires autour de l'équipe, des dirigeants et, bien entendu, entre tous les partenaires. Alors, à très bientôt !

 

François, pour le site du CTHB

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler