Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > L'oeil de Vincent

30 Août 2017

L'oeil de Vincent

Vincent Philippart va épauler Guillaume Marquès pour entraîner le CTHB. Fort de son expérience de responsable au pôle de Besançon (avec les garçons) et au pôle de Talence (avec les filles), il est ensuite devenu le coach de Celles sur Belle pendant cinq saisons avec une accession à la LFH l'an dernier comme cerise sur le gâteau.

L'oeil du technicien pour présenter chaque réception à la Fontaine Blanche, c'est l'une des vitrines sur le nouveau site du CTHB.

Première journée de championnat : CTHB - Dijon, mercredi 30 août à 20h30 à la Fontaine Blanche.

Quel est le profil de ce premier adversaire ?

C'est toujours difficile d'avoir des repères avant le début de la compétition. Dijon a vu partir Sonia Frey, sa meilleure joueuse l'an dernier, mais on sait que l'âme du club sera toujours présente autour de Skolkova et Terzi, les "tôlières" de l'équipe bourguignonne depuis des années. Les vertus défensives n'auront certainement pas changé.

Si on regarde l'ensemble des matchs de préparation, c'est mitigé. Il y a eu du bon avec la victoire sur Besançon en Vénus Cup et en gagnant le tournoi organisé par Bourg de Péage avec la participation de Saint-Amand et Toulon la semaine dernière. Il y a eu du moins bon au cours du tournoi disputé chez nous avec deux défaites d'un but face à Bourg de Péage et Le Havre. La lecture n'est pas facile !

Comment s'est passée la phase de préparation du CTHB ?

Plutôt encourageante dans son ensemble. Ce qui est évident, c'est que le groupe est fort quand il joue collectif en attaque comme en défense. Dès qu'on tombe dans l'individualisme, c'est nettement moins performant. On a pu mesurer l'écart d'intensité face à des adversaires comme Fleury, Le Havre ou Bourg de Péage et devant Brest lors de notre dernier match de préparation. Là, on a tenu 45 minutes avant de céder du terrain pendant le dernier quart d'heure...et on a perdu. D'un autre côté, on sait très bien que Brest et Metz partiront favoris dans ce championnat.

Sur le plan du jeu collectif, je pense que nous aurons l'avantage de l'alternance offensive à tout moment d'une rencontre. Les rotations entre Vanessa et Nely ou entre Szimonetta Planeta et Erica Tavares en feront partie. Notre philosophie de départ a été tournée, comme pour tout le monde, vers l'intégration des nouvelles joueuses. Ça se passe franchement bien de ce point de vue, on avance et ça doit continuer !

En fait, le vrai révélateur des valeurs d'un groupe c'est le championnat. On commence à la maison face à une formation qui a tous les atouts de l'équipe-piège. A nous de faire ce qu'il faut pour prendre nos trois premiers points.

Un petit mot sur les autres rencontres ?

Deux affiches retiennent mon attention :

  • Nantes - Brest : c'est le derby breton avec des Nantaises qui ne courront pas le lièvre européen cette saison et des Brestoises qui seront attendues partout.
  • Nice - Metz : Les Niçoises avaient créé la surprise d'entrée à Brest l'an dernier et elles se sont bien renforcées avec trois internationales étrangères : la Suédoise Torstensson et les Espagnoles Martin et Martinez. Metz, c'est le champion de France en titre (pour la 21ème fois) et le vainqueur de la Coupe de France (8ème fois), du très solide !

Deux matchs intéressants pour nous :

  • Bourg de Péage - Issy-Paris : Pour moi, les Drômoises sont très bien préparées au vu de leurs matchs amicaux. En face, Issy-Paris est en chantier mais sait toujours s'appuyer sur une très grosse défense.
  • Besançon - Toulon : Deux équipes qui voudront jouer les play-offs...tout comme nous. Un premier résultat que l'on attend avec beaucoup d'intérêt.

Le match de la peur :

  • Fleury - Le Havre : C'est peut-être prématuré de le qualifier comme ça dès le lever de rideau du championnat mais ces trois points-là vaudront déjà très cher.

Pour le site du CTHB,
François Lebeau