Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > La confirmation qu’il fallait
ANDREA
14 Mars 2021

La confirmation qu’il fallait

CTHB – Nice : 27-25


Quelques minutes après la belle victoire à Nantes, Jérôme Delarue a immédiatement fait référence à la réception de Nice : « S’imposer à Nantes, c’est une bonne performance…qui ne prendra toute sa valeur que si on capitalise face aux Niçoises dimanche après-midi. » Le CTHB a confirmé par un deuxième succès consécutif et c’est très important dans la lutte permanente qui se déroule entre les six équipes candidates aux trois places européennes.


Jamais plus de deux buts d’écart pendant 58 minutes :


Le duel a été très disputé de bout en bout et aucune des deux équipes n’a réussi à prendre plus de deux buts d’avance avant le 26-23 obtenu sur un penalty de Nina Brkjlacic puis le 27-24 décisif de  Djénéba Touré, à moins de deux minutes de la fin.  Nice a mené 3-5 en début de match mais a ensuite laissé les manettes à Chambray qui est parvenu à planter un 3-0 pour passer de 6-7 à 9-7 à la fin du premier quart d’heure. Peu de montées de balles rapides dans chaque camp, il a donc fallu aller au contact continuellement pour rendre coup pour coup. Un paramètre qui a joué finalement en faveur de Chambray parce que Jérôme Delarue a pu s’appuyer sur un effectif plus élargi que celui dont disposait Marjan Kolev.


Treize arrêts pour Andréa Novellan :


Entrée sur le terrain après onze minutes de jeu (5-6), Andréa Novellan s’est tout de suite imposée face à Chambertin puis Abdelmalek . Deux parades immédiates qui ont ralenti la cadence  offensive niçoise qui venait d’inscrire six buts en dix minutes. Un coup d’arrêt qui a fait du bien dans les têtes chambraisiennes et qui a semé le doute dans celles des adversaires. Ça s’est surtout vérifié  dans le dernier quart d’heure quand le CTHB a repris l’avantage de 21-21 à 23-21 grâce à trois arrêts consécutifs. Et comme Chambray est monté d’un cran supplémentaire en défense durant toute la fin de match, Nice n’a pas pu refaire son retard de deux buts. Il n’y a pas eu de véritable maîtrise mais il y a eu solidarité collective et solidité individuelle à chaque poste qui a réduit Nice à onze buts en seconde période.


Un seul regret : la différence de buts 


Le « +2 » final constitue le seul bémol pour le CTHB. A 20-18, à la 37ème, il aurait pu enfoncer nettement le clou face à des Niçoises qui traversaient un temps faible. Trois balles perdues de suite ont empêché de prendre le large et c’est dommage. Comme Nantes, Nice aura l’avantage du goal-average particulier pour un ou deux buts d’écart.


La fiche du CTHB :

Gardiennes : Linda Pradel (1ère à 11ème) : 1 arrêt ; Andréa Novellan : 13 arrêts dont un penalty.

Estel Mémana : 6 sur 9 ; Ana Rodrigues : 5 sur 8 (dont 1 penalty sur 2) ; Jovana Stoiljkovic : 5 sur 8 (dont 2 penaltys sur 2) ; Sophia Fehri : 3 sur 3 ; Jannela Blonbou : 3 sur 6 ; Julie Sias : 2 sur 5 ; Nina Brkljacic : 1 penalty sur 1 ; Djénéba Touré : 1 sur 1 ; Mathilde Nicollet : 1 sur 2. 


François, pour le CTHB

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler