Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > L'interview d'Anouk Nieuwenweg
ANOUK
30 Janvier 2020

L'interview d'Anouk Nieuwenweg

   La jeune arrière droite du CTHB vit une belle aventure à travers le monde du handball et elle a les yeux qui pétillent quand elle jette un coup d'oeil dans le rétro : «  Le handball est entré dans ma vie grâce à ma mère qui a joué et qui entraîne toujours à Emmen aux Pays-Bas. E&O Emmen a été mon premier club, j'y ai connu de très beaux moments de sport et d'amitié et il m'a permis d'être repérée par les sélectionneurs néerlandais des équipes jeunes. J'ai été surclassée pendant quatre ans, à partir de douze ans, et j'ai eu ma première proposition d'aller jouer à l'étranger à seize ans. C'était trop tôt mais deux années plus tard ça s'est réalisé. J'ai porté quatre ans le maillot de Bad Wildungen au sein de l'élite du championnat allemand. »

Un championnat dans lequel elle a brillé en finissant deuxième meilleure buteuse au cours de la saison 2017-2018 et qui lui a ouvert les portes de la sélection des Pays-Bas. Elle voulait continuer d'apprendre, de progresser et elle a choisi la France pour aller encore plus haut : «  La compétition est plus intense physiquement en Allemagne. C'est aussi très physique en LFH mais le jeu est beaucoup plus rapide. Il y a énormément de rythme pendant soixante minutes et ça me convient bien. Il a fallu que je m'adapte très vite à un arbitrage différent. C'est fait et je veux apporter le maximum sur le terrain à une équipe du CTHB dans laquelle je me sens vraiment bien intégrée. »

Anouk est sur la bonne voie depuis la victoire à Mérignac. Elle a inscrit 30 buts sur 42 tirs au cours des cinq derniers matchs de championnat (71 ? réussite) et fait partie du top 5 dans le domaine des penaltys avec un remarquable 24 sur 29 (83%).


Les cinq dates choisies par Anouk


* 2011 : «  Ça faisait déjà quelques années que je jouais au hand avec le club E&O d'Emmen et, petit à petit, un groupe d'amies s'est constitué. Aujourd'hui, j'ai toujours autant de plaisir à les retrouver pendant les périodes de vacances. On vient d'un peu partout en Europe et on a de quoi alimenter la conversation quand on est ensemble ! »


* 2013 : «  C'est l'année de mon premier titre national aux Pays-Bas en équipe jeunes avec Emmen. J'avais 17 ans, je vivais des moments fabuleux avec de vraies amies et on a gagné tous nos matchs cette saison-là. On en reparle souvent ! »


* 2015 : «  La femme qui entraînait l'équipe de Bad Wildungen m'avait contactée une première fois en 2013. J'étais trop jeune pour quitter à la fois mon club et ma famille. Elle a donc attendu deux ans pour me proposer à nouveau de venir jouer en Allemagne. Là, je n'ai pas hésité. »


* 2017 : «  J'ai porté le maillot de l'équipe A des Pays-bas pour la première fois. Un grand moment avec plein d'émotions. C'était un tournoi de préparation et ça m'a permis d'enchaîner sur deux stages avec l'équipe nationale. »


* 2019 : «  Après quatre ans de championnat allemand, j'ai eu envie de vivre autre chose. J'avais plusieurs propositions en Europe, j'ai préféré la France...et je sens que j'ai fait le bon choix ! »


François, pour le site du CTHB



Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler