Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Szimonetta Planeta a brillé à l'Euro avec la Hongrie.
handID-20
28 Décembre 2018

Szimonetta Planeta a brillé à l'Euro avec la Hongrie.

  Avec quatre victoires en six matchs, la Hongrie s'est offert un bon bilan global durant l'Euro 2018. Il y a d'abord eu un parcours positif dans son groupe de qualification grâce à deux larges succès face à la Croatie et à l'Espagne et une défaite honorable devant les Pays-Bas (25-28).

 Szimonetta et ses coéquipières ont à nouveau rempli leur contrat dans le tableau final en s'imposant d'un but contre l'Allemagne et de deux buts face à la Roumanie mais leur cinglant 25-38 devant la Norvège les a privées du match pour la cinquième place.

 La grande gauchère de Györ a franchi un nouveau palier pendant ces championnats d'Europe. Elle a surtout été utilisée en défense mais elle a marqué 10 penaltys sur 14 et inscrit 14 buts au total.

Le CTHB ne peut que se féliciter d'avoir renouvelé son contrat en novembre.

 

Cinq dates choisies par Szimonetta :

 

* En 2001 : « J'ai touché mes premiers ballons de hand dans le club de Györ. J'avais huit ans. Mes parents ont trouvé que j'étais trop grosse et ils ont voulu que je fasse du sport ! »

 

* En 2010 : «  C'est l'année où j'ai signé mon premier contrat professionnel. C'était toujours à Györ. Je m'entraînais avec l'équipe première mais je jouais en compétition avec les moins de 18. »

 

* En 2011 : «  J'ai été sélectionnée pour la première fois en équipe nationale seniors de Hongrie. Ça m'a permis de participer ensuite à deux championnats du monde et deux championnats d'Europe (trois avec celui de 2018)...mais pas de médaille à la clé. »

 

* En 2016 : «  Mon envie de parler plusieurs langues m'a poussée à partir jouer à l'étranger. Le club allemand de Thuringer m'a contactée et j'ai rapidement fait mes valises. Avec cette équipe, j'ai gagné la Super-Coupe d'Allemagne et on a fini deuxième en championnat. »

 

* En 2017 : «  Je parlais hongrois, anglais, allemand...et j'avais très envie d'apprendre le français. J'avais des offres pour retourner en Hongrie, j'ai préféré venir à Chambray. C'est un choix que je ne regrette pas. Je vis très bien ici. Tout le monde est sympa dans ce club et puis je visite régulièrement une belle région avec des châteaux...et du bon vin que je déguste avec modération bien entendu (rires). Il y a beaucoup d'endroits très agréables dans lesquels j'aime me promener avec Ozil, le chien de douze ans que je suis allée chercher à la SPA et qui m'accompagne partout depuis deux ans. »


 François, pour le CTHB