Chambray Touraine Handball

Actualités > Article > Une belle fête quand même
IMG_8773.JPG
26 Mai 2021

Une belle fête quand même

Chambray – Besançon : 25-27


La qualification pour l’Europe était encore dans toutes les têtes chambraisiennes…et Besançon était venu avec la ferme intention de tout mettre en œuvre pour conserver sa troisième place au classement final de cette saison très intense malgré la pandémie. Les Bisontines partiront avec deux buts samedi soir dans leur salle mais rien n’est définitivement joué dans la course à la troisième marche du podium.


Un trou d’air de onze minutes :


Grâce à Jovana Stoiljkovic, impeccable à la finition pendant les dix premières minutes, le CTHB a rendu coup pour coup à son adversaire jusqu’à 6-6. Ça s’est nettement gâché au cours des onze minutes suivantes : un seul but (de Mathilde Nicollet) pour huit tir en dépit de deux supériorités numériques. Besançon a su en tirer le meilleur profit pour mener 7-13 et a conservé quatre longueurs d’avance à mi-parcours (10-14)


Szimonetta Planeta a réussi sa sortie :


Après une reprise encore très hésitante qui a offert le plus gros écart aux Bisontines (10-17), l’entrée en jeu de Szimonetta Planeta a dynamisé l’attaque du CTHB. L’athlétique Hongroise a inscrit quatre buts consécutifs qui ont comblé une partie du handicap (14-17) et, surtout, remis tout le groupe sur les rails de la bonne agressivité. Le CTHB a lutté pour revenir de 20-24 à 23-25 mais n’a pas réussi à faire suffisamment douter une formation de Besançon qui a su planter les buts qu’il fallait au moment où il le fallait. La première manche a été gagnée de deux buts, reste à savoir ce qui se passera en Franche-Comté dans trois jours…


Un grand moment d’émotion à la Fontaine Blanche :


Personne n’a quitté les gradins à l’issue de cette rencontre qui a encore fait vibrer ceux qui ont eu la chance d’y assister en direct. A l’heure des adieux, Ana Rodrigues, Katarina  Stosic (blessée en fin de match), Julie Sias et Szimonetta Planeta ont été longuement applaudies…et bien fleuries. Et puis, le curseur de l’émotion est encore monté d’un cran pour remercier Caroline Valente, Mathilde Nicollet, Camille Asperges et Linda Pradel. Quatre Conquérantes qui resteront dans la mémoire et dans le cœur de tous, de belles personnes qui auront toujours  donné le meilleur d’elles-mêmes sur le terrain comme en dehors. Il y aura désormais un maillot frappé du numéro 16 dans la salle de la Fontaine Blanche, un numéro qui restera à jamais celui porté par Linda Pradel, capitaine exemplaire d’un CTHB qui, après une « saison de fou » comme l’a souligné Caroline Valente, va disputer une Coupe d’Europe en 2021-2022. Ovations, rires et larmes, les ingrédients d’une magnifique soirée.

La fiche du CTHB : Gardiennes : Linda Pradel : 6 arrêts (dont 1 penalty) ; Andréa Novellan (1 penalty arrêté sur 2).


Buteuses : Jovana Stoiljkovic : 10 sur 15 (1 penalty sur 2) ; Szimonetta Planeta : 6 sur 6 ; Mathilde Nicollet : 3 sur 4 ; Nina Brkljacic : 2 sur 4 ; Chloé Roelandt : 1 sur 1 ; Jannela Blonbou : 1 sur 2 ; Estel Mémana : 1 sur 3 ; Katarina Stosic : 1 sur 5.


François, pour le site du CTHB

Crédit Photo AlexisC.

Nous utilisons différentes technologies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre accord.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Annuler